C’est signé !

Une étape attendue

Ce soir nous avons signé les devis pour les entreprises qui vont intervenir dans nos constructions. Une façon de clore une période un peu tendue, au vu des augmentations actuelles des coûts. Mais comment pourrions-nous ne pas mener ce projet à son terme ? 

Conjugaison

Depuis quelques temps nous apprenons à conjuguer les verbes : examiner, choisir, peser, comparer, statuer, rogner, compter, ajouter, soustraire, multiplier, négocier, enlever, remplacer…et donc aussi : grogner, grimacer, s’encourager, patienter, se motiver, se réconforter et surtout « s’imaginer dans 2 ans, vivre en chaleureux voisinage ». 

Une histoire de temps

Nous regardons le passé 
pour apprécier le chemin parcouru.
Nous accueillons le présent 
avec son lot de surprises incessantes.
Nous regardons l’avenir 
avec curiosité et gourmandise.

Si vous saviez comme nous avons hâte de concrétiser notre rêve ! 

Par la porte ou la fenêtre !

Baies et fenêtres, allèges et vantaux. Ouvertures fixes ou coulissantes…
Trouver l’équilibre entre ce qui relève des options individuelles et des choix collectifs.

C’est un peu compliqué, surtout quand les réunions en visio ne nous offrent que les fenêtres de nos ordinateurs pour échanger ! Alors c’est certain, il n’y a pas que nos baies qui sont oscillo-battantes , nos décisions le sont un peu parfois !

De piquets en ficelles

Le beau soleil de ce dimanche de mars est propice à notre programme du jour ! 
Puisque depuis le 4 mars nous sommes désormais propriétaires du terrain convoité, nous voilà sur place pour symboliser les contours de nos maisons.

Un nouveau jeu

C’est amusant et surprenant. Plan à la main, nous partons avec piquets, ficelles, mètres enrouleurs, règles, pinces à linge…et nous nous redisons les consignes. Car l’un de nous a préparé soigneusement la marche à suivre.

Nous voilà partis pour arpenter le terrain, y reporter les bonnes mesures, se tromper d’échelle, recommencer, faire du calcul mental, se prendre la tête, trébucher dans les trous, tirer les ficelles, planter les piquets, s’entraider aussi. Notre chorégraphie a beaucoup amusé les passants ! 

Il y a un an nos maisons étaient en carton, aujourd’hui c’est sûr : elles sont plutôt en ficelles !

Ainsi nous pouvons commencer à mieux nous approprier l’espace et nous projeter dans notre future vie de voisins.

Les enfants quant à eux sont plus avancés que nous dans la phase constructive. Ils en sont à installer l’ascenseur, d’une conception toute en sobriété !

Faire des choix

Après la présentation de la dernière esquisse de l’APS (Avant Projet Sommaire), et avant de passer à la phase d’APD (Avant Projet Définitif) il nous faut aujourd’hui continuer à valider nos choix, afin de les transmettre à SOLÉCITÉ.

Quelle sera la part de la construction ? Celle de l’auto construction ? et de l’auto finition ? Évaluer le souhaitable et le possible. Repérer nos compétences internes. 
Quelle étape passionnante où chacun doit faire preuve de discernement et d’écoute mutuelle ! Quels choix pour les occultants ? Quels modes de chauffage ? Perdre un peu ici pour gagner autre chose ailleurs…
Il convient de regarder nos renoncements non pas comme des frustrations individuelles, mais comme un souci de cohérence avec nos valeurs collectives. 
En cela notre Charte fondatrice est une aide précieuse, et un rappel permanent de ce qui nous porte. Et une valeur en particulier se rappelle à nous à chaque étape : LA SOBRIÉTÉ 

Bon, soyons honnêtes:
les contraintes budgétaires nous y aident !



De combles en celliers

Nouvelle étape aujourd’hui avec nos architectes. Nous entrons de plus en plus dans le concret. Cécile Nissoux fait de nouvelles propositions pour l’emplacement des celliers partagés de chaque îlot. 

Des combles partagés
La rénovation prévue de la maison commune permettra d’y aménager des combles pour nos stockages divers : de quelle surface et volume disposerons-nous, dans ce qui sera notre grenier partagé ?

Energies
Suit une information sur les panneaux photovoltaïques, sur le confort et l’aspect écologique des matériaux choisis pour les sols, sur les modes de chauffage respectueux de l’environnement (électricité ? bûches ? granulés ?). Il nous faut éclairer nos choix. 

Les explications de Laurent Raimbault et ses retours d’expériences nous sont précieux.

Imaginer nos maisons

Vers du concret

Toujours dans des conditions particulières, en respectant les mesures sanitaires , nous travaillons avec nos architectes et le paysagiste.

3 décembre : un moment ludique

Accompagnés de François Guibert, paysagiste de l’agence AGPU , nos architectes de SOLÉCITÉ , Laurent Raimbault et Cécile Nissoux, nous ont fait travailler sur une première ébauche du plan de masse : où souhaitons-nous habiter sur le terrain ? Avec quelles orientations ? Et combien d’îlots ? 

Et après la visite du terrain avec un petit groupe, le paysagiste a proposé un travail pour situer les végétaux, imaginer les espaces , les divers aménagements : ici le poulailler, là le compost, ailleurs encore le potager, sans oublier la place du village et celle des «P’tits loups»

19 décembre : impatience et fébrilité !

Quelles esquisses nos architectes ont ils pu faire à partir de nos souhaits du 3 décembre ? Aujourd’hui, Laurent et Cécile, nous ont présenté l’APS (avant projet sommaire). Nous ne sommes pas déçus ! Bien sûr, ce n’est pas encore définitif. Dans 2 mois nous arriverons à l’étape de l’APD.


François Guibert nous a exposé quelques principes d’organisation du paysage et prodigué des conseils pour les choix de végétaux. Cet atelier d’aujourd’hui marque un tournant . C’est un moment que nous attendions depuis si longtemps… Depuis 4 ans pour ceux qui ont initié le projet en 2016 ! C’est comme un cadeau de Noël pour Voisin’Ages.
Nous avons tous ressenti un grand enthousiasme devant ces esquisses qui nous permettent de nous projeter enfin dans le concret !

Premier atelier avec nos architectes

Voilà le début d’une nouvelle étape !

Malgré le confinement nous obligeant à nous rencontrer en visio, nous avons pu travailler pendant plus de 3 heures avec les architectes de SOLÉCITÉ.

Une écoute attentive et bienveillante
Cécile Nissoux et Laurent Raimbault nous ont présenté leur méthode de travail et d’accompagnement. Nous apprécions la chance que nous avons de pouvoir maintenant avancer avec des architectes soucieux de nous offrir une écoute attentive, une volonté de co-concevoir notre habitat, un intérêt sincère pour l’habitat participatif et les valeurs qui nous animent.
Il est nécessaire à ce stade de notre projet de faire aussi l’inventaire de nos attentes et des contraintes existantes. Sur ce point nous avons aujourd’hui bénéficié de la présence d’Emeline Pothier (l’Echo-Habitants) qui nous accompagne depuis début 2020.

Travail en commissions
Notre groupe dispose de compétences techniques internes et de centres d’intérêt, qu’il est intéressant de lister afin de constituer des petites commissions qui travailleront avec les architectes. Ces commissions vont porter sur : les matériaux, les systèmes constructifs, le paysagisme, l’acoustique, les systèmes de production des énergies...

Du concret !
Nous avons eu également le plaisir de découvrir des premiers essais d’esquisses du « plan masse » de nos logements sur le terrain : où et comment placer nos maisons ?
Nous aurons l’occasion d’y réfléchir à nouveau entre nous en plénière, avant une remontée de nos réflexions aux architectes et une réalisation de l’esquisse pour fin décembre.
Tout au long du parcours, il nous faudra , discerner ce qui est pour nous de l’ordre des souhaits ou de l’ordre des impératifs…

Cette matinée nous a mis en prise avec le concret du projet et c’est vraiment très motivant !

Notre architecte est choisi !

Ça y est ! Le 2 octobre, après échanges autour des auditions , Voisin’Ages a choisi son architecte. Ce sera SOLÉCITÉ , qui pour nous «coche toutes les cases » .
Dès novembre, ce cabinet nous proposera le premier de 10 ateliers participatifs . Ils nous permettront de travailler à la co-conception architecturale de nos logements.

Auditions d’architectes

Une séquence qui se préparait depuis plusieurs semaines !
Ces 30 septembre et 1er octobre nous avons reçu quelques architectes préalablement sélectionnés : découverte des équipes et des compétences constituant leurs cabinets respectifs ; méthodologie ; choix éthiques et écologiques ; concepts architecturaux ; expériences en matière d’habitat groupé et d’habitat participatif ; maîtrise des coûts ; suivi de chantier ; connaissance d’artisans locaux…etc.

Nous avons apprécié ces moments. Ils nous ont permis d’entrer dans une phase plus concrète de notre aventure !

Qui sera notre architecte ?
Place maintenant à la concertation, pour choisir prochainement l’architecte qui nous accompagnera dans la concrétisation de notre projet.
Comme chaque décision importante, elle sera prise au consentement , après écoute attentive de chacun.

Cet été chez Voisin’Ages

L’été de Voisin’Ages a été ponctué de quelques étapes importantes.


Après plusieurs mois de travail (merci aux membres courageux de notre commission juridique) , nos statuts juridiques ont pu être réexaminés, modifiés, amendés et re-déposés au greffe. Vous pouvez désormais les consulter en ligne  sur le site: https://habitatparticipatifvoisinages.fr/les-statuts-juridiques/

Les membres de notre commission architecture n’ont pas chômé non plus, puisqu’ils ont pu prospecter et sélectionner une liste d’architectes qui, seront auditionnés fin septembre. Cette étape nous réjouit car elle augure une nouvelle page de notre histoire, avec des préoccupations plus concrètes et plus créatives !

Avec Émeline Pothier de l’Echo-Habitant, nous avons pu finaliser le cahier des charges destiné aux architectes auditionnés , afin qu’ils comprennent notre démarche et nos attendus généraux.

Un de nos foyers a emménagé dans la maison commune pour le laps de temps qui reste avant la remise des clés de nos futurs logements (printemps 2023 si tout va bien). Bienvenue aux premiers locataires de notre coopérative d’habitants ! 

L’été fut marqué aussi par l’ouverture du capital au College B , c’est à dire aux coopérateurs extérieurs, qui sont associés non-habitants et souhaitent soutenir la coopérative . C’est ici : https://habitatparticipatifvoisinages.fr/

Fin août un géobiologue est venu  sur le terrain repérer les principaux courants d’eau, les lignes de failles et d’autres choses encore, assorties de précieux conseils. Il a pu ainsi indiquer les endroits où il faudra éviter de placer un lit pour préserver la santé des habitants. Ces informations seront transmises à l’architecte, qui pourra donc en tenir compte dans ses plans.